SPECIAL ANNEES 80″ 90″

La vérité est ailleurs version FARIDENIRO SAISON 3

26 décembre, 2009

LES GENS…

Classé dans : MA PHILOSOPHIE 2 — faridenirolasuite @ 22:40
  • Comprendre les autres, c’est tenter de ressentir leurs souffrances.

  • Quand tu montes en grade, sois gentil avec les gens, car quand tu descendras, ce sont les mêmes personnes que tu rencontreras.

  • L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes.

  • Il y a deux sortes de gens: ceux qui peuvent être heureux et ne le sont pas, et ceux qui cherchent le bonheur sans le trouver!

  • Il y a deux sortes de gens sur lesquels on ne peut compter: ceux qui ne peuvent faire ce qu’on leur dit et ceux qui ne savent rien faire d’autre.

  • Les gens bien élevés contredisent les autres. Les gens sages se contredisent eux-mêmes.

  • Si vous êtes bienveillant, vous attirez les personnes bienveillantes.  Si vous êtes en colère, vous attirez les personnes en colère.  Si vous êtes avide, vous attirez les personnes avides.  Les gens qui font partie de votre vie vous renvoient votre propre image.

  • Personne n’en sait moins que celui qui croit tout savoir.

  • Une personne, c’est comme un livre; on la regarde et si la couverture n’en vaut pas la peine on ne prend même pas la peine de lire son récit.

  • J’aime les longues promenades; surtout celles que font les gens qui m’ennuient!

  • Les gens célèbres sont des gens ordinaires qui se sont engagés vers des buts extraordinaires.

  • La société est composée de deux grandes choses: ceux qui ont plus de dîners que d’appétit et ceux qui ont plus d’appétit que de dîners.

  • Personne ne peut diriger le vent, mais on peut toujours ajuster ses voiles.

  • Celui qui ne désire rien est déjà comblé.

  • Tout le monde a le droit d’être stupide, mais certaines personne abusent du privilège.

  • Les gens qui pensent logiquement sont un vrai contraste au vrai monde.

 Celui qui craint d’en faire trop n’en fait jamais assez.

  • Donnez-leur une clé et laissez les gens ouvrir leurs propres serrures.

Appliquez-vous à faire beaucoup pour les gens et vous verrez qu’ils feront beaucoup pour vous en retour.

  • Il vaut toujours mieux s’assurer qu’une personne est vraie avant de la trouver belle et l’admirer.

  • Si les gens se querellent, c’est en général parce qu’ils sont incapables d’être persuasifs.

  • Dans les grandes choses, les gens se comportent comme il se doit.  Dans les petites, ils se comportent comme ils sont.

  • Il n’y a que ceux qui risquent qui vivent vraiment.

  • Celui qui demande l’avis de tout le monde avant de prendre une décision court la chance de ne jamais en prendre.

  • La plupart des gens qui se plaignent de ce que les journées sont trop courtes ne se lèvent généralement pas avant midi.

  • Personne ne peut prendre des décisions pour les autres; ceux qui le font ne pensent pas qu’ils encourent le blâme de l’échec qui se dessine déjà au loin.

  • On déteste vraiment ses défauts que lorsqu’on les voit en action chez les autres.

Le mal qui nous fait mal n’est pas le mal qui nous arrive, mais le mal que l’on fait aux autres.

  • On apprend plus sur quelqu’un en l’écoutant parler qu’en entendant les autres en parler.

  • Il faut toujours laisser les autres découvrir qui l’on est ; ils s’en souviennent plus longtemps.

  • Plus vous vous affirmerez, plus les gens autour de vous se sentiront heureux et en sécurité.

  • Tout le monde a besoin d’un minimum d’espace vital.  Si vous empiétez physiquement ou moralement sur celui de votre voisin, vous le privez de son droit naturel et le plus absolu.

  • Méfiez-vous des gens qui vous disent du mal des autres; ils en

  disent autant de vous quand vous avez tourné le dos.

  • Vous faites partie du paysage des gens qui vous entourent.  Soyez aimables à leur endroit ; faites que votre apparence ne gaspille pas leur point de vue.

  • La beauté est une affaire de goût.  Il serait ridicule de ne pas s’aimer ni s’accepter alors qu’on plaît certainement à d’autres…

  • Essayer de régler un problème en en parlant à tous et à chacun, c’est comme essayer de dégager un trafic lourd en klaxonnant.

  • La patience est une vertu qui nous fait supporter les autres comme nous EXIGERIONS qu’ils nous supportent eux-mêmes.
  • L’idée d’un autre est rarement entièrement mauvaise, c’est notre facilité à l’accepter qui est rarement bonne.

  • Il faut être en harmonie avec ce qui nous entourent, car de toute manière on n’arrivera jamais à changer le monde dans lequel on vit.

  • On doit changer les choses que l’ont peut mais on ne peut pas changer les gens que l’on veut.  Il faut donc les accepter tels qu’ils sont en espérant qu’ils auront la bonté d’en faire autant à notre égard.

  • Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va.

  • L’herbe nous semble toujours plus verte chez le voisin et pourtant…

  • Qui sommes-nous pour juger les autres? Dieu ou Lucifer?

  • Il faut se débarrasser des gens et des choses qui nous imposent trop de contraintes.  C’est la seule solution pour «sauver sa peau».

  • Ne vous demandez surtout pas ce qu’on pense de vous; vous ne vous reconnaîtriez pas.

  • Il ne faut pas mépriser son milieu; c’est lui qui a fait de nous ce que nous sommes.

On ne peut pas dire de quelqu’un qu’il a eu une longue ou une courte vie; tout dépend de son ennui ou de son enthousiasme.

  • Ne jugez pas votre voisin mais ne vous en approchez qu’avec beaucoup de jugement.

  • Il y a toujours quelqu’un qui a besoin de vous; à vous de le découvrir.

  • S’entendre avec ses semblables est une assurance pour l’avenir.

  • Ceux qui exercent une autorité excessive sur leur entourage se réveillent un jour en constatant qu’ils ont subi sans jamais avoir été aimés.

  • Il ne faut jurer de la fidélité de personne… sauf des chiens.

  • Il y a des gens qui refusent toute leur vie de «faire le premier pas» alors que personne ne le leur demande.

  • Les envieux trouvent insupportables les talents des autres, surtout s’ils ont les mêmes que les leurs.

  • On croit quelquefois que les gens ne sont pas réceptifs, mais on ne se demande pas si nous savons les atteindre.

  • Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils devraient être et

  vous les aiderez à devenir ce qu’ils sont capables d’être.

 

Wassup? Soul and Hip Hop Mu... |
Kim Wilde en Vidéos |
selenagometz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Guitariste apprendre la gui...
| les ailes de l'espoir
| music arabe mp3 gratuit